Le principe du tour à perche est inchangé depuis le Ve siècle (date estimée de sa création). Malgré sa simplicité, il est d'une grande efficacité. La pièce à tourner est fixée sur un mandrin. Cet ensemble est bloqué entre 2 pointes métalliques fixes qui permettent la rotation de la pièce (image ci-dessus). Une corde est enroulée autour du mandrin et est reliée à une extrémité, à une perche en noisetier et à l'autre, à une pédale. En appuyant sur la pédale, la pièce fait 2 à 3 rotations dans un sens, mettant la perche en tension. Arrivée au terme de sa course, la perche ne demande qu'à se détendre pour reprendre sa situation initiale, faisant tourner le bol dans le sens inverse. Et ainsi de suite...

    La technique du tour à perche a donc cette particularité d'être alternative. Le copeau s'effectuant au moment d'appuyer sur la pédale. Le bois vert, plus tendre et donc plus facile à travailler, sera favorisé. Ceci implique que le bois, en séchant, apportera aux pièces une légère ovalisation. 

4 à 6 semaines sont nécessaires pour obtenir un bois sec, après tournage. Les pièces sont ensuite imbibées à l'huile de lin biologique pour leur protection. Ceci implique un nouveau temps de séchage de quelques jours.

Voici l'une des premières illustrations connues d'un tour à perche qui nous soit parvenue. Elle date de 1250 et se trouve dans la bible enluminée de St Louis.  Une autre illustration datant de la même époque se trouve sur les vitraux de la Cathédrale de Chartres.

WOOD MOON

Siret 534 225 990 00025

22300 Ploulec'h  06 76 49 47 67